Martial Saddier
>> Presse >> Revue de presse - communiqué

Le 15 juin 2018

Communiqué de presse - Martial SADDIER défend, au nom du Conseil régional, un voeu en soutien aux agences de l'eau

Martial SADDIER défend un vœu en Assemblée plénière du Conseil régional en soutien aux agences de l’eau

Réunis en Assemblée plénière, sous la présidence de Laurent WAUQUIEZ, les conseillers régionaux ont voté à l’unanimité un vœu en soutien aux agences de l’eau défendu par Martial SADDIER. Ce dernier a en effet voulu relayer au niveau de la Région l’inquiétude de la situation financière des agences de l’eau dont le budget a été fortement amputé suite à la loi de finances pour 2018.

Martial SADDIER a rappelé que l’expertise et les aides financières apportées par les Agences de l’eau, parfois en complément des aides de la Région, aux collectivités, industriels, artisans et agriculteurs, sont essentielles à l’activité économique et à l’emploi, et que l’aide de la Région Auvergne-Rhône-Alpes ne saurait compenser l’aide normalement dévolue par les agences de l’eau.

Par conséquent, en soutien aux agences de l’eau, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a formulé le vœu :
 - que soit respecté le principe « pollueur-payeur » et du financement de l’eau par l’eau qui permet de financer la restauration des milieux aquatiques à partir de la facture des consommateurs d’eau, sans que soit mis en place de plafond mordant au bénéfice du budget de l’Etat, et sans détournement de cette recette au bénéfice d’autres politiques non liées directement ou indirectement à la qualité et à la préservation de l’eau et des milieux aquatiques ;
 - que le Gouvernement prenne conscience que les coupes budgétaires sur les budgets des agences de l’eau réduisent inévitablement leurs capacités de financement pour des projets d’assainissement, de renouvellement des réseaux d’eau et de protection des milieux aquatiques, et que sans l’intervention des agences de l’eau, en complément des autres partenaires tels que les régions, en faveur de ces investissements permettant d’atteindre les objectifs de restauration et de préservation des rivières et des masses d’eau, la qualité de l’eau et des milieux aquatiques sera bel et bien menacée avec le risque de mettre en péril toutes les activités économiques liées à l’eau ;
-que des solutions soient rapidement trouvées pour que la capacité d’intervention des agences de l’eau au 11ème programme soit maintenue à un niveau permettant de répondre aux enjeux des bassins ;
- que soit ainsi reconsidéré l’encadrement législatif des 11es programmes pluriannuels d’intervention des agences de l’eau afin de relever leur capacité d’intervention ;
- de pouvoir participer aux Assises de l’eau, dont elle attend qu’elles abordent la question de la capacité d’intervention des agences de l’eau et qu’elles apportent des réponses ambitieuses face à l’ensemble des défis à relever.

A l’issue de l’Assemblée plénière, les élus membres de la Commission permanente se sont réunis pour délibérer en faveur d’un certain nombre de dossiers dont :

l’adoption de 2 Contrats Ambition Région : celui de la Communauté de communes Faucigny Glières porté par Martial SADDIER pour un montant de 921 000 € qui permettra de financer notamment la reconstruction du Pont du Giffre à Marignier, la requalification du centre-bourg de Petit-Bornand, la construction du groupe scolaire à Contamine-sur-Arve, de restaurants scolaires à Brison et Bonneville, la construction d’une salle communale à Vougy. Et celui de la Communauté de communes Cluses Arve et Montagne porté par Julie GNUVA pour un montant de 1 367 000 € qui financera la rénovation des équipements sportifs, la réhabilitation du théâtre des Allobroges, la déchèterie à Arâches-la-Frasse, l’aménagement de la salle polyvalente au Mont-Saxonnex, l’aménagement de la place du village au Reposoir.
- dans le cadre de la politique de la ville, l’approbation des conventions pluriannuelles des projets de renouvellement urbain de priorité régionale (PRIR) pour Cluses et Bonneville soutenus par Julie GNUVA et Martial SADDIER. La Région s’est ainsi engagée à financer la réhabilitation du quartier des Ewües  à Cluses pour 3,6 millions € et la reconstruction du quartier des Iles à Bonneville pour 5 millions € ;
- le soutien de la Région à la commune de Taninges reconnue en état de catastrophe naturelle suite au passage de la tempête Eleanor du début d’année (110 449 €) ;
- la création d’un Pumptrack à Entremont (9 950 €) ;
- le soutien aux spectacles et festivals : le spectacle de la Fanfare du 27ème BCA commémorant le centenaire de la1ère guerre mondiale (15 000€) et le Festival des Rockailles de Reignier (5 000€).

 

 

Le 08 juin 2018

Le foyer ouvert échauffe les députés

Source : ledauphine.com


Plus d'infos

Le 06 juin 2018

Des voies ferrées bientôt rénovées?

Source : ledauphine.com


Plus d'infos

Le 05 juin 2018

Communiqué de presse - Martial SADDIER interroge Elisabeth BORNE sur la nécessité de moderniser la voie ferrée de la Vallée de l'Arve

Martial SADDIER interroge Elisabeth BORNE, Ministre des Transports, sur la nécessité de moderniser la voie ferrée de la Vallée de l’Arve

Ce matin, dans le cadre de la séance de questions orales sans débat, Martial SADDIER a interrogé Elisabeth BORNE, Ministre des Transports, sur la nécessité de rénover et moderniser la voie ferrée dans la Vallée de l’Arve.

Dans sa question, Martial SADDIER a mis l’accent sur le retard en matière d’équipements ferroviaires. Tant la ligne ferroviaire La Roche-sur-Foron/ Le Fayet que la ligne Le Fayet/Vallorcine sont reconnues par tous les acteurs locaux comme étant des lignes vieillissantes et dont la modernisation est une nécessité. Il a également souligné que la modernisation de la desserte ferroviaire de la Vallée de l’Arve n’a pas été identifiée parmi les priorités fortes en matière d’investissement dans les infrastructures de transport.

Alors que la Vallée de l’Arve figure parmi les zones qui ne respectent pas la règlementation européenne en matière de qualité de l’air, Martial SADDIER a donc souhaité savoir si le Gouvernement compte faire de la modernisation de la voie ferrée de la vallée de l’Arve une priorité nationale.

 Dans sa réponse, Elisabeth BORNE a indiqué que le Gouvernement avait pleinement conscience de l’importance des lignes ferroviaires notamment en zone de montagne et connaissait l’urgence de la situation de la Vallée de l’Arve.

Après avoir rappelé la mise en service en 2019 du Leman Express qui entrainera une évolution de l’offre de transport à destination d’Evian, Saint Gervais et Annecy, Elisabeth BORNE a précisé que les études réalisées par SNCF Réseau ont démontré la pertinence des investissements dans la modernisation des installations ferroviaires sur l’ensemble de la Vallée de l’Arve. Le CPER 2015-2020 prévoit 4 millions d’euros pour la réalisation d’études actuellement en cours sur l’axe Bellegarde – Saint Gervais et dont les résultats seront disponibles dans les prochaines semaines. Ces résultats permettront de déterminer les investissements à réaliser dans le cadre de l’enveloppe de 58 millions d’euros inscrits au CPER.

Concernant l’axe Saint Gervais/Vallorcine, une nouvelle phase de modernisation est prévue en 2019 – 2021.

Enfin, la Ministre a également signifié que le Gouvernement soutient la démarche de la Région Auvergne Rhône-Alpes qui a demandé le transfert de la propriété des infrastructures.

Par la suite, Martial SADDIER a remercié Elisabeth BORNE pour sa réponse et a salué l’engagement du Gouvernement, qui au-delà de l’étude, a annoncé des travaux concrets sur la modernisation du tronçon La Roche-sur-Foron/Le Fayet dans l’enveloppe des 58 millions d’euros du CPER.

Le 04 juin 2018

Un amendement contre les foyers ouverts

Source : ledauphine.com


Plus d'infos